Un nouveau siège d’avion protège la santé des passagers

 

Les vols en avion seront bientôt plus confortables grâce à un nouveau siège à la fine pointe de la technologie, à la fois plus sain pour les passagers et plus respectueux de l’environnement.

Voyager en avion peut signifier rester de longues heures en position assise. Cette immobilité expose les passagers au risque de développer une thrombose veineuse profonde (TVP), un caillot sanguin qui se forme dans les veines profondes de la jambe, à la hauteur du mollet ou de la cuisse. Sur les vols long-courriers, on encourage les passagers à se déplacer pour améliorer la circulation sanguine.

Le projet HAIRD, financé par l’UE, a abordé ce problème en concevant des sièges d’avion de nouvelle génération, confortables et sains, pour réduire le risque de développement de TVP pendant le vol. «Légers et faciles à démonter, la structure fiable des sièges intègre de nouveaux matériaux hautement recyclables. La réduction du poids a également un impact direct sur la consommation de carburant de l’avion et donc sur ses émissions de CO2», explique le coordinateur scientifique du projet, le Dr Pere Badalló.

Moins cher, plus léger et plus facile à recycler

Les chercheurs ont relevé un défi en concevant de toutes pièces un nouveau siège d’avion qui soit meilleur, moins cher et plus simple à recycler que ceux existant actuellement sur le marché. «Avec de nouveaux matériaux plus faciles à recycler, comme un nouveau coussin à base de polyuréthane, nous pouvons réduire l’impact environnemental des sièges», souligne le Dr Badalló.

Le repose-pieds, la base dynamique du siège et le support pour verre et bouteille sont conçus pour réduire le risque de TVP, avec des surfaces simples pour faciliter la fabrication composite. En outre, les accessoires comme l’accoudoir, le repose-pieds, l’appui-tête, la tablette, le support pour verre et bouteille et le support mobile sont conçus pour être facilement démontés pour le recyclage.

Les travaux ont débuté par une étude détaillée des sièges d’avions existants et des réglementations complexes qui régissent leur conception, avec des outils de calcul pour garantir la réduction du poids sans compromettre l’intégrité structurelle. L’équipe a conçu un nouveau système mécanique pour les sièges, permettant un montage et un démontage rapides dans l’avion, réduisant les temps de maintenance et les coûts de main-d’œuvre. Enfin, une analyse du cycle de vie a été réalisée pour garantir une meilleure durabilité de la nouvelle conception.

Une approche innovante

Des techniques de fabrication composite comme le mélange à mouler en feuille (SMC), le moulage par compression humide (WCM) et le moulage par compression préimprégné (PCM) avec co-moulage de SMC ont été utilisées pour concevoir et construire le siège de l’avion. «Comme les géométries complexes ne sont pas autorisées avec les techniques de WCM et de PCM, un nouveau type de conception a été développé, permettant l’utilisation de ces techniques pour les sièges d’avion sans perdre aucune fiabilité structurelle,» précise le Dr Badalló.

Le résultat a été un nouveau siège d’avion de classe économique pour l’Airbus A320 et une expérience utilisateur améliorée dans le transport aérien. «Le poids du siège HAIRD est de 8,56 kg pour les classes économiques et de 10 kg pour les classes supérieures. De plus, 95 % du poids du siège est recyclable. Il s’agit d’une conception attrayante et simple, intégrant des matériaux composites, qui augmente le confort des passagers tout en réduisant le risque de TVP», conclut le Dr Badalló.

L’utilisation réussie de matériaux composites avec des techniques de production semi-automatiques pour développer un produit innovant utilisant des matériaux de pointe fait de HAIRD un leader du marché des sièges d’avion de nouvelle génération. Le projet bénéficiera non seulement aux producteurs de sièges d’avion, mais également aux constructeurs d’avions et aux compagnies aériennes en augmentant leur compétitivité et en réduisant leur empreinte carbone.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *