Impression 3D et lunettes

Les français Sculpteo et Netlooks se tournent vers l’impression 3D de lunettes PUBLIE LE 19 AVRIL 2019 Le service d’impression 3D français Sculpteo annonce un partenariat avec Netlooks, un fabricant de lunettes français également : ensemble, ils devraient imprimer en 3D les montures de plusieurs milliers de lunettes, proposant ainsi des combinaisons infinies personnalisables. Chaque monture devrait être entièrement adaptée à la morphologie de son porteur et correspondre à ses besoins, que ce soit en termes de confort ou d’esthétisme. En février dernier, le cabinet SmarTech Publishing publiait un rapport sur la place de l’impression 3D sur le marché de la lunetterie : celle-ci devrait permettre au secteur de générer 3,4 milliards de dollars d’ici 2028 – contre $182 millions en 2018. Une croissance qui n’est pas si étonnante que ça quand on sait les avantages offerts par les technologies 3D en termes de personnalisation, un point clé pour de nombreux consommateurs qui cherchent des lunettes design et adaptées à leurs besoins. D’ailleurs, plusieurs acteurs se sont lancés dans la production de lunettes imprimées en 3D – on pense à la startup française Octobre71 ou encore à Wires Glasses avec ses lunettes futuristes. Basée à Nancy, Netlooks s’est quant à lui rapproché du service Sculpteo pour imprimer en 3D les montures de ses futures solutions optiques. La phase de numérisation traditionnelle effectuée par Netlooks Depuis sa création, l’entreprise française a pour objectif de créer des montures personnalisables, que ce soit en termes de couleurs, gravures, textures, styles, formes des branches. De façon assez traditionnelle, le client choisit ses lunettes, se fait numériser les traits du visage et essaie un modèle test. Il reçoit ensuite ses lunettes quelques jours après. Mais Netlooks affirme que ce modèle a rapidement atteint ses limites car il fallait avoir plus de 200 modèles de test dans chaque magasin, avec plus de 1 000 heures de travail et une douzaine d’artisans consacrés à la conception. Le fabricant français s’est donc tourné vers la fabrication additive, espérant réduire ses délais de production et ces contraintes.

Sculpteo et Netlooks, un partenariat gagnant Désormais, Sculpteo imprimerait en 3D les modèles test de Netlooks que les clients pourront essayer directement en magasin afin de voir si les lunettes sont confortables et bien ajustées, par exemple au niveau de la taille de la face et du pont mais aussi de la longueur de la branche. Netlooks a retenu le PA 12 comme matériau d’impression, notamment pour l’aspect lisse et le toucher agréable qu’il offre – la machine utilisée est quant à elle une solution de frittage sélectif par laser. Le client pourra choisir parmi de nombreux modèles test Pierre Andrieu, fondateur de Netlooks conclut : « Nous sommes à un moment charnière de l’industrie de la lunetterie : nous devions proposer quelque chose d’inattendu. C’est ce que nous faisons avec une solution innovante, alliant technologie de pointe et savoir-faire artisanale. La technologie d’impression 3D de Sculpteo nous a permis d’obtenir le degré de précision requis pour créer rapidement tout type de monture, à un prix avantageux, avec un ajustement parfait, tout en maintenant l’approche écologique qui nous tient à cœur. Ensemble, nous proposons, au plus grand nombre une offre qualitative et personnalisée, autrefois réservée à l’industrie du luxe. » Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le partenariat entre Sculpteo et Netlooks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *